En Colombie, une initiative d’évangélisation devient un incroyable projet social régit par les charismatiques.

 

La Minute de Dieu, œuvre sociale et charismatique de Bogotá (Colombie), est le résultat des bénédictions du Seigneur, reçues à travers le père Rafael García Herreros (1909-1992).

Fr. Garcia Herreros sur TV 1955 (Fondateur de “La minute de Dieu”)

Le Serviteur de Dieu Rafael García Herreros fut un homme charismatique. Il est entré dans la Congrégation de Jésus et Marie, fondée par saint Jean Eudes. Il a été ordonné prêtre en 1934 et a exercé le ministère de la parole, de manière spéciale à la radio. Un de ses programmes les plus fameux s’appelait « La Minute de Dieu ».

Les thèmes abordés dans cette minute journalière étaient Dieu, Jésus Christ, l’Esprit Saint, l’Évangile, l’Église, la vie chrétienne, la vocation à la sainteté, le service du prochain, l’amour des pauvres, la paix, la justice…

Les maisons

C’est ainsi que naquirent les quartiers « Minute de Dieu » à Bogota et dans d’autres villes du pays. Les premières maisons furent construites en avril 1957 et on ressence 160.000 maisons construites ou améliorées bénéficiant à un million de personnes.

L’éducation

Des écoles ont également été mises en place dans les quartiers de Bogotá. Aujourd’hui, on compte 35 établissements d’éducation primaire et secondaire, avec plus de 30.000 élèves.

Parmi les collèges, naquit l’université qui actuellement est celle qui rassemble le plus d’étudiants dans le pays, dépassant les 120.000 universitaires, en provenance de 70 communes colombiennes. Ces étudiants et ceux qui sont dans les collèges sont issus de classes populaires, notre service s’orientant vers les couches sociales les plus faibles économiquement.

Le Renouveau Charismatique

En 1965, le quartier Minute de Dieu de Bogota a été constitué en paroisse, mise sous la protection de saint Jean Eudes. Divers mouvements apostoliques s’y installèrent pour alimenter la vie spirituelle des habitants. Puis, lorsqu’on se mit à parler de Renouveau Charismatique, tout se rassembla autour des groupes de prière. L’Esprit Saint nous a conduit à l’unité.

En 1967, un groupe de touristes nord-américains visita le quartier Minute de Dieu. Plusieurs d’entre eux venaient de Chulavista, Californie, et appartenaient à l’Église Baptiste ; de manière spéciale, nous nous souvenons de Samuel Ballesteros, né aux USA de parents mexicains qui arriva avec sa femme et ses deux enfants et qui adoptèrent en Colombie deux enfants de plus.

Samuel partagea avec le père Rafael sur le baptême dans l’Esprit. Il lui fit apprendre comment, dans différents lieux de sa patrie, se manifestait le Divin Paraclet, dans diverses congrégations chrétiennes, y compris dans l’Église.

Le père García Herreros accueillit ce message avec joie parce que qu’il répondait pleinement à ses désirs. C’est ainsi que s’organisèrent les premiers groupes de prière en Colombie, et ensuite les assemblées, les conférences, les congrès et les rencontres charismatiques. En 1973 et 74 se tint à « La Minute de Dieu » les deux premières rencontres catholiques charismatiques (ECCLAs I et II) qui ont marqué l’histoire du Renouveau Charismatique Catholique sur le continent. De manière spéciale, chaque année, nous célébrons la fête de la Pentecôte.

Les Media

Distribution de nourriture

L’expérience charismatique nous pousse à évangéliser. Outre les livres et les revues qui ont été édité en abondance, des écoles d’évangélisation ont été fondées, des missionnaires ont été envoyés en Colombie et en Amérique latine.

L’ensemble des activités dont nous avons parlé ont été l’œuvre de Dieu à travers de beaucoup de bienfaiteurs, collaborateurs et amis. Actuellement, il y a plus de 10.000 employés dans l’ensemble des œuvres auxquels nous devons payer un salaire normal avec ses charges sociales.

De l’argent, nous n’en avons pas. Mais Dieu nous aide à accomplir nos projets pour que nous continuions à collaborer avec les pauvres. En vérité, nous pouvons dire : « Le doigt de Dieu est là ! » parce que le doigt de Dieu, c’est l’Esprit Saint, comme l’a dit Jésus.

P. Diego Jaramillo, cjm

Petit-déjeuner – Journée mondiale des pauvres

 

Livraison de maisons à des familles dans le besoin à Tunja