Questions et réponses

Commission Doctrinale – International Catholic Charismatic Renewal Services

Année 2013

 

« Regardez vers l’avenir en vous engageant dans une nouvelle évangélisation, nouvelle par son ardeur, ses méthodes et son expression. » C’est par ces paroles que le Pape Jean Paul II a donné à l’Église sa première tâche pour le troisième millénaire : une nouvelle proclamation de l’Évangile réalisée avec une vigueur inspirée par le Saint-Esprit, la force qui crée des témoins (Ac 1,8).

Le Séminaire de la vie dans l’Esprit est un outil idéal pour la nouvelle évangélisation. Quand il est bien fait, on peut y trouver les trois caractéristiques mentionnées par le Pape Jean-Paul II.

 

Nouvelle en ardeur

Le zèle et la ferveur viennent du Saint-Esprit. Seul le baptême « dans le Saint-Esprit et le feu » fait cheminer dans un contexte de conversion profonde et permanente, permet à une personne d’agir sous l’effusion du Saint-Esprit pour évangéliser et servir le corps du Christ. Le Saint-Esprit nous donne le courage de proclamer le Christ à ceux qui ne le connaissent pas, tout comme à la Samaritaine, qui a reçu l’eau vive, et a évangélisé avec zèle (Jn 4,39-49).

De nos jours, les gens écoutent les témoins que pousse l’amour infini de Jésus. Les gens écoutent et croient celui qui évangélise avec zèle, parce qu’il a rencontré le Seigneur qui l’a attiré, l’a appelé, l’a guéri et l’a envoyé pour porter des fruits. Son cœur est enflammé d’un amour comparable à celui des disciples d’Emmaüs, lorsqu’ils entendaient la Parole de Dieu.

 

Nouvelle par la méthode

Les chrétiens qui deviennent syncrétistes ou tièdes sont généralement ceux qui n’ont pas été évangélisés. Ils n’ont pas encore personnellement rencontré Jésus le Messie, le Sauveur crucifié et ressuscité. La première étape de la nouvelle méthode d’évangélisation est donc la présentation de Jésus ressuscité. Le Séminaire de la Vie dans l’Esprit proclame Jésus par un témoignage expérientiel, qui parle ouvertement de son nom, son enseignement, sa vie, ses promesses et son royaume. Il proclame le kérygme : « Dieu le Père vous aime personnellement. Jésus est votre Sauveur et Seigneur. »

La seconde étape est le partage de la mission de Jésus. Jésus envoie ses ouvriers à la vigne pour travailler en équipe, utilisant les dons et charismes de l’Esprit. L’unité établie par la parole de Dieu nous donne crédibilité et plante la graine d’une action fructueuse. Lorsque les apôtres Pierre, André, Jacques et Jean travaillaient ensemble, ils remplirent leurs filets (Lc 5,1-11).

 

Nouveau dans l’expression

La nouvelle évangélisation est nouvelle en expression, si l’évangéliste proclame l’Évangile en termes clairs et directs, s’il fait attention aux signes qui accompagnent la proclamation de la parole et si, poussé par une foi profonde, il parle sous l’inspiration du Saint-Esprit.

Par le baptême dans le Saint-Esprit, nous apprenons à imiter Jésus qui « parcourait toute la Galilée, enseignant…, proclamant la bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute langueur parmi le peuple » (Mt 4,23), et Il envoie ses disciples pour faire de même (Mc 16,15-17). La proclamation du royaume ne se fait pas simplement en paroles, mais aussi en actes accomplis dans la foi au nom de Jésus et sous la puissance du Saint-Esprit.

 

Conclusion

La nouvelle évangélisation nous appelle à retourner à l’enseignement de Jésus et à la puissante action du Saint-Esprit. Elle exige donc un retour aux notions de base. Le Séminaire de la Vie dans l’Esprit propose une approche pour la rencontre de Jésus vivant, et pour faire l’expérience de la force du Saint-Esprit. C’est véritablement la voie royale pour avoir la vie en abondance (Jn 10,10).

Est-ce que le Séminaire de la Vie dans l’Esprit peut être proposé sur une journée ?

Le Séminaire de la Vie dans l’Esprit a été conçu à l’origine pour se dérouler sur sept semaines, selon le modèle des sept semaines de prière et d’attente des disciples de Jésus, et de sa mère Marie, vécues entre la Résurrection et la Pentecôte. Le cinquantième jour, « Tous furent alors remplis de l’Esprit Saint et commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer » (Ac 2,4).

De nos jours, le Séminaire de la Vie dans l’Esprit est parfois offert sur deux semaines, ou au cours d’un weekend, ou même au cours d’une seule journée. Pour certains groupes, ce sont les seules options possibles à cause d’autres obligations paroissiales. Cependant, c’est loin d’être l’idéal. Chaque fois que cela est possible, il est préférable d’utiliser la présentation des sept semaines. Dans certains cas, les personnes connaissent mal le message de l’Évangile, et une présentation sur trois mois ou même une année est encore préférable.

Le Séminaire n’est pas seulement l’écoute des présentations, mais l’engagement sur un chemin de conversion profonde, pour se couper de la vie de péché, et obtenir une guérison intérieure et une libération. Chacun découvre sous un jour nouveau l’amour du Père, apprend à connaître le salut et la royauté de Jésus, et est formé pour devenir disciple et témoin du Christ dans le monde. Ce n’est qu’après cette formation et cette conversion que les participants sont prêts à recevoir une profonde effusion de l’Esprit et ses dons.

Si la préparation est insuffisante, la prière pour le baptême dans l’Esprit ne portera généralement pas le fruit de la sainteté, ni d’authentiques charismes pour servir le corps du Christ sous la force de l’Esprit Saint.

Il est certain que Dieu parfois dans sa toute-puissance baptise les gens dans le Saint-Esprit en dehors des Séminaires de la Vie dans l’Esprit, par exemple par le sacrement de Confirmation, si la préparation souligne les mêmes thèmes que les Séminaires. Dieu envoie son Esprit quand Il le veut.