Questions et réponses

Commission Doctrinale – International Catholic Charismatic Renewal Services

Année 2012

 

Un lien occulte, c’est une influence démoniaque cachée qui retarde ou bloque le progrès de la vie spirituelle d’une personne. Ce type de servitude spirituelle peut se produire lorsqu’une personne recherche une connaissance surnaturelle, une protection ou un pouvoir par l’occultisme. Par exemple, les moyens ordinaires de recherche de pouvoir occulte sont la sorcellerie et la magie ; les moyens ordinaires de recherche de connaissances occultes sont la divination et le spiritisme.

Dans le spiritisme, on consulte des esprits ou des âmes défuntes pour savoir ou pour obtenir quelque chose. Il y a différentes formes de divination, comme l’astrologie, les tarots, la lecture des lignes de la main, la clairvoyance et la géomancie, qui toutes donnent des connaissances troublantes ou fausses de personnes ou d’événements.

Dieu défend formellement ce type de pratique dans l’Écriture (Dt 18, 10-12), parce qu’il représente un refus de lui faire confiance et une tentative de manipulation des forces spirituelles à ses propres fins. Le Catéchisme déclare aussi clairement que toutes ces pratiques sont des péchés graves, même s’ils sont faits pour tenter de recouvrer la santé. (CEC 2117)

La raison pour laquelle ce type d’engagement est si dangereux, c’est qu’il crée des liens et soumet la personne à des esprits mauvais. Ces esprits peuvent utiliser l’engagement occulte d’une personne pour apporter un bénéfice apparent, seulement pour conduire cette personne vers un lien spirituel plus profond. Une jeune fille de douze ans était toujours malade. Quelqu’un lui avait donné une amulette à porter autour du cou. La maladie a disparu immédiatement, mais l’enfant est tombée dans la dépression, a cessé de rire et a essayé de se suicider. Satan peut garder le corps en bonne santé apparente, mais envoyer l’âme en enfer.

 

Les causes des liens occultes

Voici quelques-unes des causes profondes des liens occultes :

  • Des actions qui invitent les démons ou encouragent des liens spirituels, par exemple, une consécration à Satan et des serments avec du sang ; l’initiation au Voodoo, les ordres ésotériques ou sociétés secrètes, le Nouvel Âge, la Franc-maçonnerie, ou les ordres rosicruciens.
  • Les pratiques orientales spirituelles ou énergétiques telles que le yoga, TaiChi, Hengshui, les mantras, la méditation transcendantale, Zen, Reiki, ou l’ouverture des chakras.
  • Consulter des devins et suivre leurs conseils, des voyants, des sorciers, astrologues, hypnotistes, cartomanciens, shamans, et guérisseurs occultes.
  • Porter des amulettes, talismans, signes du zodiaque, cornes, fétiches, pieds de lapins, pierres folles, bagues ou objets magiques porteurs d’énergie.
  • Participation à des séances pour faire tourner des tables, « Ouija Boards », boules de cristal, jeux avec billes de verre ou jeux de rôle.
  • Lecture de livres sur l’occultisme, le satanisme, et horoscopes du zodiaque.
  • Liens de l’âme ou relations sexuelles avec des maîtres de l’occulte.
  • Attachement féroce à certains péchés véniels ou mortels.

 

Les effets des liens occultes

Un lien occulte est dévastateur spirituellement. Il affaiblit la foi, il tue le désir de prier Dieu, de proclamer Jésus comme Seigneur et seul médiateur, et de prier la Sainte Vierge. Il crée de l’anxiété et de l’agitation quand la personne est dans des lieux saints. Des pensées obscènes peuvent entrer dans l’esprit de la personne en présence de l’Eucharistie. La personne peut devenir critique de façon systématique de la hiérarchie de l’Église catholique. L’engagement occulte peut causer des perversions sexuelles, l’alcoolisme, l’abus de drogue, la violence contre des personnes aimées, et finalement créer des tendances à la dépression et au suicide. À la suite de séances de spiritisme, certains jeunes enfants ont des cauchemars et ne peuvent plus manger ou étudier.

 

Comment briser ces liens ?

La libération peut survenir grâce à une prière faite par l’autorité du nom de Jésus Christ. Mais la personne qui a touché à l’occulte doit d’abord faire le choix d’une conversion radicale. Les étapes devraient être les suivantes :

  • Reconnaître les péchés occultes et les confesser au Seigneur dans le Sacrement de Réconciliation.
  • Jeter ou brûler les symboles et livres occultes qu’on possède (Ac 19, 19 et Dt 7, 25).
  • Renouveler les vœux baptismaux de renoncer à Satan, à ses pompes et à ses œuvres, et plus spécialement renoncer à tout ce qui lie à l’occulte.
  • Avec l’aide de quelqu’un de mûr et rempli de l’Esprit, prononcer une prière de délivrance pour briser les liens spirituels, en s’appuyant sur la force de notre baptême pour rejeter les esprits mauvais au nom de Jésus.
  • Enfin, se consacrer à Jésus et se laisser remplir par l’Esprit Saint. Jésus nous a prévenus qu’il ne suffisait pas d’expulser les esprits mauvais. « Lorsque l’esprit impur est sorti de l’homme, il erre par des lieux arides en quête de repos, et il n’en trouve pas. Alors il dit : “Je vais retourner dans ma demeure d’où je suis sorti”. Étant venu, il la trouve libre, balayée, bien en ordre. Alors il s’en va prendre avec lui sept autres esprits plus mauvais que lui ; ils reviennent et y habitent. Et l’état final de cet homme devient pire que le premier » (Mt 12, 43-45). Si nous voulons faire l’expérience d’une liberté complète et durable, nous devons nous laisser remplir l’esprit et le cœur de la Vérité qu’est Jésus Christ. Ce qui se fait par une fréquentation régulière des sacrements, la prière quotidienne, la lecture de l’Écriture, une formation solide, et la relation avec d’autres catholiques dans la transparence et la responsabilité.

Jésus est venu détruire les œuvres du diable et libérer les captifs (1 Jn 3, 8 ; Lc 4, 18). Personne n’est condamné à rester captif du malin, s’il se tourne vers le Seigneur dans le repentir et la confiance.