Campagne de prière COVID-19

Une proposition du modérateur de CHARIS

Chers amis du Renouveau Charismatique Catholique du monde entier,

Vous savez tous que nous traversons aujourd’hui dans notre monde une crise sans précédent avec l’épidémie du coronavirus. La situation est tellement grave que, dans certains pays comme la Corée ou l’Italie, les rassemblements religieux, y compris les messes, ne peuvent plus avoir lieu.

Vous êtes certainement déjà nombreux à porter tout cela dans votre prière, mais nous voudrions élargir le cercle des priants à tous les membres du Renouveau dans le monde entier. Faisons monter tous ensemble notre prière vers le ciel !

Jésus a guéri les malades par la force de l’Esprit Saint. Nous vous proposons de nous tourner vers ce même Esprit Saint pour demander la fin de l’épidémie, la guérison des malades et le salut de l’âme de ceux qui en meurent.

Pour cela, nous vous proposons de prier tous les jours jusqu’à la fin de l’épidémie, la séquence de la Pentecôte dans laquelle l’Église prie pour la guérison de ce qui est malade, suivie de trois « Je vous salue Marie ». Demandons avec foi que l’Esprit Saint descende sur notre monde blessé et qu’il manifeste la tendresse du Père pour les hommes qui souffrent.

Demandons à Marie d’étendre sur tous les hommes son manteau maternel de protection. Merci à tous ceux qui se joindront à nous dans cette campagne d’intercession.

En union de prière,

 Jean-Luc Moens

Modérateur de CHARIS

 

 

Séquence à l’Esprit Saint

Viens, Esprit-Saint, et envoie du haut du ciel un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres, viens, dispensateur des dons, viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain, hôte très doux de nos âmes adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos, dans la fièvre, la fraîcheur, dans les pleurs, le réconfort.

O lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine, il n’est rien en aucun homme, rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé, baigne ce qui est aride, guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide, réchauffe ce qui est froid, rends droit ce qui est faussé.

A tous ceux qui ont la foi et qui en toi se confient donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu, donne le salut final donne la joie éternelle.

Amen.

L’espérance ne déçoit pas

Père Raniero Cantalamessa

Durant l’audience générale transmise par vidéo de ce mercredi 11 mars, se référant à la crise du Coronavirus, le Saint Père a exhorté les fidèles du monde entier à affronter la situation « avec force, responsabilité et espérance ». Essayons de donner un contenu à chacune de ces trois dispositions.

Force. Écoutons la Parole que Dieu adresse à son Peuple dans un moment d’épreuve particulière comme si elle s’adressait à nous aujourd’hui : « Ce n’est pas par la puissance, ni par la force, mais par mon Esprit, dit le Seigneur des armées » (Zac 4, 6). Ceci ne nous dispense pas de mettre en action toutes les ressources et les précautions humaines, mais cela nous assure que nous ne sommes pas seuls à lutter. Dieu n’est jamais autant l’Emmanuel, Dieu-avec-nous, que quand nous sommes dans l’épreuve. Dans un moment de ce genre, crions aussi vers Jésus comme les apôtres dans la tempête : « Seigneur, tu ne te soucies pas de ce que nous périssons ?” Il attend notre cri pour que son intervention soit en même temps de fruit de sa grâce et de notre foi.

Responsabilité. Ne pensons pas seulement à nous-mêmes, à nous mettre à l’abri, éventuellement même aux dépends des autres. Pensons aux conséquences que peuvent avoir un de nos gestes ou une de nos omissions. Cette situation nous offre une occasion unique de nous rappeler que nous sommes une seule famille et « membres les uns des autres». Un vrai capitaine n’abandonne le navire qu’après que tous ceux dont il est responsable aient été secourus. Tel est l’altruisme dont font preuve de manière magnifique tant de médecins et de personnels soignants, mais dont l’exemple nous a été donné par-dessus tout par notre Sauveur qui « s’est offert à la mort pour nous tous. »

Espérance. La plus belle contribution que nous puissions offrir à nos frères comme peuple du Renouveau Charismatique est celle-ci : tenir vive l’espérance théologale, celle qui « ne déçoit point, parce que l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous fut donné » (Rm 5, 5). Au nom du Modérateur de CHARIS et de tout le Service International de Communion, comme assistant ecclésiastique, j’adresse à tous les frères et sœurs du RCC le souhait que l’Apôtre adresse aux fidèles de Rome : « Que le Dieu de l’espérance vous donne en plénitude dans votre acte de foi la joie et la paix afin que l’espérance surabonde en vous par la vertu de l’Esprit Saint» (Rm 15, 13).