Questions et réponses

Commission Doctrinale – International Catholic Charismatic Renewal Services

Année 2011

 

Le Seigneur veut-il donner le don des langues à tous, ou seulement à quelques-uns? L’enseignement de St Paul paraît à première vue ambigu sur cette question. Dans 1 Corinthiens 12, Paul mentionne les langues et la prophétie en même temps que d’autres dons, et affirme que les chrétiens ne reçoivent pas tous les mêmes dons (12, 29-30). Mais dans 1 Co 14,5, Paul dit : « Je voudrais certes que vous parliez tous en langues, mais plus encore que vous prophétisiez ». Plus loin dans le même chapitre, il suggère que tous parlent en langues (14,23), et que tous prophétisent (14,31). Comment résoudre cette apparente contradiction ?

La réponse est à trouver dans les différentes fonctions du don des langues. Les langues peuvent servir (1) de signe de la présence de l’Esprit (ainsi l’apparition des langues dans les Actes lorsque les personnes reçoivent l’Esprit) ; (2) de langue de prière utile pour sa propre croissance spirituelle (1 Co 14,4 & 18) et (3) de moyen prophétique pour s’adresser à la communauté, lorsque ce don est accompagné de l’interprétation (1 Co 14,27-28). Paul indique que le troisième usage, adresser un message à la communauté (accompagné par une interprétation), n’appartient qu’à quelques-uns, alors que le second usage, les langues comme langue de prière existe pour tous. Pour la Pentecôte, par exemple, les Apôtres, la Sainte Mère, et bien d’autres (environ 120) « tous commencèrent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer » (Ac 2,4). Mais ils continuèrent à servir le Seigneur et de bien d’autres façons, avec divers charismes pour construire le corps du Christ.

De nombreux responsables du RCC témoignent que si les personnes désirent le don des langues comme langue de prière et si on leur enseigne comment s’ouvrir à ce don, ils reçoivent ce charisme tôt ou tard. Quelques-uns, par incompréhension ou expériences négatives, si on les presse trop de prier en langues, font un blocage à ce don. Dans ces cas-là, il est sage de recommander qu’ils ne s’inquiètent pas des langues, mais continuent simplement à rechercher l’Esprit par d’autres moyens, et à lui être ouvert. Certains finiront par recevoir le don des langues, d’autres feront l’expérience de l’Esprit à l’œuvre fortement en eux d’autres façons.

 

Comment quelqu’un peut-il recevoir le don des langues en priant seul ?

Alors que certains trouvent plus facile de commencer à prier en langues en groupes, d’autres préfèrent être seuls. Donc, que faire ? Quand vous priez et vous tournez vers le Seigneur, demandez l’aide du Saint-Esprit. Puis arrêtez-vous de prier dans votre langue, et laissez-vous aller à parler à Dieu avec n’importe quelles syllabes ou sons qui sortent de votre bouche. Cela pourra ressembler d’abord au langage d’un bébé. Ne vous en inquiétez pas. Dieu est content, tout comme n’importe quel père ravi que son fils ou sa fille essaie de communiquer avec lui !

Continuez à parler au Seigneur, en vous abandonnant et en permettant à la série de sons que vous émettez pour le Seigneur de s’amplifier. La plus forte tentation pour les gens à ce stade, est de

prêter trop d’attention à ce qu’ils font et à se sentir gêné, ou à penser « C’est simplement moi, et non l’Esprit Saint », et à abandonner. Au lieu de cela, continuez à prier, et le don deviendra plus clair et plus fort. Priez ainsi pendant cinq, dix ou quinze minutes par jour. Un mois plus tard, vous ferez l’expérience d’une facilité que vous saurez ne pas venir de vous, mais réellement de l’Esprit Saint formant votre langage en une langue que vous ne connaissez pas.

 

Comment grandir dans le don des langues ?

La pratique est essentielle. Nous pouvons prier en langues quand nous conduisons ou nous promenons, assis à l’église ou dans notre douche. C’est une façon merveilleuse de « prier constamment » (1 Th 5,17) ou « de prier en tout temps dans l’Esprit » (Ep 6,18). Quand nous prions en langues, c’est le Saint-Esprit qui prie à travers nous (Rm 8,26-27) ; 1 Co 14,2), c’est donc une excellente façon de communiquer avec le Seigneur. Nous conseillons aussi de prier régulièrement avec d’autres personnes qui pratiquent le don de l’Esprit.

Toutes les fois que vous sentez un grand besoin que ce soit dans votre ministère ou dans votre famille, intercédez en langues et ensuite écoutez ce que l’Esprit semble vous dire. Essayez de chanter dans l’Esprit, laissez le Seigneur vous donner la mélodie aussi bien que les paroles. Demandez au Seigneur de vous donner l’interprétation de votre prière en langues. Vous pouvez peut-être alterner prière en langues et prière dans votre propre langue, laissant l’Esprit guider vos paroles en chacune. Demandez au Seigneur de vous donner d’autres langues dans lesquelles prier, et permettez alors à l’Esprit de les parler à travers vous.

Seigneur, aidez-nous à nous ouvrir à tous vos dons, et à devenir des enfants dociles, des instruments de musique par lesquels vous pouvez jouer tous les airs que vous choisissez.