22 mai 2021
 

Merci de m’avoir invité à me joindre à vous en cette veille de Pentecôte, alors que vous attendez à Jérusalem.

De la même façon que l’Esprit Saint a couvert de son ombre Marie, mère de notre Seigneur, afin que la vie du Christ soit conçue pour le monde, ce même Esprit Saint couvre de son ombre le peuple de Dieu, et donne naissance à nouveau au corps du Christ, pour proclamer l’amour de Dieu et proclamer le royaume de Dieu dans un monde dans le besoin.

Soyons clairs – le Saint-Esprit n’est pas la possession de l’église. Le Saint-Esprit n’est pas contenu dans nos murs. Je l’ai appris, surtout l’année dernière, en étant aumônier adjoint, très inexpérimenté à l’hôpital local, un grand hôpital, l’un des plus grands de Londres, pendant la pandémie de COVID. Et ce que j’ai vu très clairement, la vérité théologique et pratique qui est née au plus profond de moi, c’est le travail de l’Esprit Saint au-delà et en avant de l’Eglise, nivelant le terrain et préparant le chemin. Ce sentiment de la présence de l’Esprit comme lorsque je me suis mis à genoux au chevet d’une femme musulmane mourant du COVID. On avait demandé à l’aumônier si quelqu’un pouvait prier pour elle, n’importe qui – j’ai été ce n’importe qui. Et j’ai ressenti la présence de l’Esprit d’une manière très profonde. Un rappel de Dieu voyant notre humanité.

L’Esprit Saint est la liberté de Dieu. La main tendue de Dieu au-delà de sa propre vie pour que nous puissions être rejoints dans sa réalité. Oh, nous utilisons toutes sortes de mauvaises analogies. Nous disons que le Saint-Esprit est le carburant du moteur de la voiture. Non, non, non, non. Nous parlons ici de l’abondance de Dieu. Le Dieu super abondant – le Dieu d’abondance infinie qui a aussi fait les étoiles ! Vous vous souvenez de ce passage de la Genèse ? Il fit aussi les étoiles. (Gn 1, 16)

Le Saint-Esprit veille à ce que l’Eglise soit dans le monde, que le Saint-Esprit continue d’exister. Il n’y a rien de ce que nous sommes, rien de ce que nous faisons qui ne soit rendu possible et habilité par le Saint-Esprit. Il n’y a pas un moment dans l’histoire du monde où nous ne sommes pas soutenus par le Saint-Esprit dans l’ensemble de la création. Et dans chaque Eglise qui porte le nom du Christ, l’Esprit Saint comble la distance en remplissant l’espace que nous mettons entre nous. En nous appelant à l’unité et à l’amour. S’il plaît à Dieu, en nous affligeant lorsque nous nous affligeons les uns les autres.

Cette œuvre essentielle de l’Esprit est-elle évidente pour nous ? Sommes-nous conscients que nous sommes totalement dépendants de la présence et de la puissance du Saint-Esprit ? Nous ne pouvons même pas sortir de notre lit sans le Saint-Esprit. Nos cœurs ne battront pas un autre battement sans le Saint-Esprit. Je vous encourage, de tout mon cœur, à prier le Père, au nom et pour la gloire du Fils, d’envoyer l’Esprit à son peuple, à nouveau dans une puissance nouvelle, afin que la vie du Christ soit renouvelée en nous et que son Église commence à ressembler au Christ, pour le bien du monde qu’il aime.

Viens, Esprit Saint, et embrase nos cœurs de la flamme de ton amour.

Amen.

 
 Justin Welby